Chemins de traverse-B
2020

Le corps, l'arbre, l'écorce, la peau, autant de métaphores qui parlent des chemins par lesquels l’humain traverse la vie au fil du temps.

Mon intérêt pour la capacité de résilience du vivant au fil du temps a trouvé depuis plusieurs années un écho dans celui que je porte à l’écorce des arbres - cette enveloppe protectrice qui est aussi carte d’identité, livre de vie et lieu d’échange entre l’intérieur et l’extérieur - et d’une manière générale à la peau, celle des humains, celle des vivants, celle des choses – qui ont aussi une âme, comme on le sait depuis Lamartine.

Tout cela s’est traduit sur le plan visuel, ici en noir et blanc, par un travail sur les superpositions, transparences et recréations de photos de corps, de peaux, d’écorces, de branchages, d’arbres, etc.