© 2023 by Sarah Lane. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon

Présentation

Née à Lyon en 1950, je vis depuis les années 70 dans la région parisienne.

De l'écriture à la photo

J'écris (poèmes, nouvelles, contes pour enfants, théâtre, etc). Également comédienne ou metteuse en scène, je mets les mots « en chair et en lumière » au théâtre.

Au fil du temps j’ai été séduite par la puissance d’évocation de la photo. Cet art m'a fait redécouvrir le monde, sa texture, son épaisseur, ainsi que son caractère à la fois concret, tangible, et parfaitement insaisissable – car ce que nous nommons la réalité est un ensemble infiniment variable de mises en lumière et de rejets dans l’ombre, de reflets, de télescopages, de déformations plus ou moins conscientes.

La photo est pour moi une langue qui permet d'écrire la manière dont un éclat de réalité quotidienne particulière entre en résonances multiples avec une réalité plus générale, voire universelle, ou au contraire la façon dont un détail singulier, un cauchemar ou un fantasme, un mythe, parle du quotidien, de la « réalité » contemporaine sous tous ses aspects.

 

Du haïku au haïsha

Il y a quelques années, j’ai découvert et commencé à pratiquer l'art du haïku japonais - la forme poétique la plus utilisée et la plus concise au monde. Le haïku, c’est la poésie de l’indicible ; il s'agit d'observer les choses avant de les critiquer ; de restituer l’instant présent lié à l’impermanence des choses.

Dans l'art graphique ancien du haïga, l'artiste faisait cohabiter dans une même œuvre l’encre, la peinture et la calligraphie d’un haïku. Cet art a inspiré ce que l'on appelle le haïsha, cet art contemporain où l’expression photographique et la poésie s’entremêlent.

Ma rencontre avec le haïsha a été déterminante pour mon travail de création.

Ma démarche

Venue du monde des mots, je pars souvent de mes haïkus. Voici qu'une photo s'impose. Je me la réapproprie et je la retravaille pour la réinventer à la lumière du texte. Et les mots doivent trouver leur place au sein de l’image, le lieu où ils donneront à l’image une signification - qui pourtant vient d’elle en partie ; il arrive d’ailleurs parfois qu’au cours de cette démarche le poème évolue.

J'aime particulièrement - mois non exclusivement -  le format carré, que je trouve très fort du fait de son intransigeance et de son lien étroit avec le cercle, image de la totalité, de la perfection, mais aussi de la fermeture. Ce choix implique de recadrer mes photos, généralement prises selon un format standard, et multiplie les portes qu’elles ouvrent sur le fragment de réalité capté par l’appareil.

Parcours

Membre d'Hélium-artistes depuis 2012

 

2005-2017 : premiers haïshas

initiation

2005 : Création de la Compagnie Vue sur Scène

 

2005-2017 : premiers haïshas

initiation

À partir des années 2000 : Formation photo

 

1995-2005 : Formation complémentaire en théâtre

1969 - 1998 : Études puis enseignement de Lettres


Expositions

2018

* du 2 au 14 octobre : Cabaret du Lys, 78 Chevreuse, dans le cadre du Parcours des ateliers d'artistes d'Hélium
mardi-vendredi : 15h-19h
samedis : 14h-19h
dimanches : 11h-19h

* du 5 au 7 octobre : VoVf - 91 Gif-sur-Yvette
* du16 au17 juin : Séchoir à Peau, 78 Chevreuse, dans le cadre des "Dimanches en musique"
* Avril : Festival des mots, des rimes et des lyres, 91 Gif-sur-Yvette
* Mars : Printemps des poètes, 91 Orsay

2017

* avril : Lirenval, 78 Chevreuse, dans le cadre d'un salon du livre sur le thème de la lumière

 

 

Miscellanées littéraires

2011

- Le recueil "Couleur Noir" est primé dans un concours international de poésie

- La nouvelle "Le Passage" est primée dans un concours international de nouvelles

2010
- Coécriture, avec Isabelle Spartalis, de la pièce "Où est-ce qu'on va comme ça ?", créée en 2012 en jouée jusqu'en 2014.

- Le recueil "Les très riches Heures de la Belle aux draps de soie" est primé dans un concours international de poésie

2005

Écriture de la pièce "Le Choix d'Iphigénie", créée en 2006 et jouée jusque fin 2007.

 

Contact

Email: contact@claudineguittet.net

Phone:  33 (0)6 14 63 12 21